Pontpoint.fr

Taille police

Cpanel

Un Pionnier Francis Perrin

francis perrin
Fils de Jean Perrin (prix Nobel de physique en 1926) qui repose au Panthéon, il était né en 1901. Elève brillant il rentra à l’école normale supérieure à 17 ans, à la Sorbonne pour suivre les cours auprès de brillants professeurs tels Paul Langevin, Edmond Bauer ou de son père ce qui lui permit de suivre le grand essor de la physique durant les années 20.

L’essentiel de son œuvre scientifique se situe entre 1922 et 1940. Parallèlement à l’optique moléculaire, il travaille sur la physique corpusculaire et participe très activement au développement de la physique nucléaire.

Assistant au laboratoire de la Sorbonne, il soutient une thèse de mathématiques en 1928 sur la théorie des mouvements browniens. Un an plus tard, il soutient une thèse de physique de polarisation de la lumière de fluorescence, puis celle des intéractions entre électrons et protons.

Dans les années 30, il participe aux recherches du groupe de physiciens placés autour de son père et de Frédéric Joliot Curie, dans les laboratoires du périmètre Sorbonne-Collège de France. Il contribue à la rédaction de 5 brevets couvrants toutes les applications de l'énergie nucléaire, de la pile atomique à la bombe.

Ses recherches les plus intéressantes furent étroitement liées aux travaux de Joliot-Curie. Ensuite il s’occupa de la théorie de la radioactivité bêta. Intéressé par ses travaux, Joliot Curie l’associa en 1939 au groupe qu’il forma avec Halban et Kovarski . C'est lui qui inventa la notion de "Masse critique" (quantité de matière nécessaire pour le déclenchement d'une réaction nucléaire en chaine).

Pendant la seconde guerre mondiale, il s'exile aux Etats Unis, où il occupe une chaire de physique à l'université de Colombia, et devient délégué des français aux Etats Unis, en 1943. 
A la demande du général de Gaulle, il regagne Alger en 1944. Revenu en France il obtient une chaire de professeur de physique atomique et moléculaire au Collège de France en 1946. Il est également membre fondateur du CEA.

Il est nommé Haut Commissaire du CEA en 1951, poste qu’il détiendra jusqu’en 1971. A ce titre il participe aux travaux nucléaires français notamment au Sahara. Il joue un rôle déterminant dans la création du CERN.

Très attaché aux principes de sécurité, il met en place une surveillance trés stricte et crée le service de protection contre les radiations.

Il prend part à la naissance d'EURATOM, à la mise au point des piles atomiques françaises, au développement des centrales nucléaires de Saclay et de Marcoule, ainsi qu'au lancement de l'usine de Pierrelatte.

Il défend avec constance la nécessité pour le CEA de poursuivre une activité importante de recherche fondamentale, très diversifiée dans les domaines de la chimie, de la physique et de la biologie.

A côté de ses travaux scientifiques et de ses fonctions officielles, il prend position face aux grands problèmes de société. Impliqué dans le front populaire, il devient pendant la guerre, membre de l’assemblée consultative à Alger, puis à Paris. Plus tard il plaide pour l’utilisation pacifique de l’énergie atomique, son action s’inscrit dans la lignée des scientifiques humanistes.

Il était grand Croix de la Légion d'Honneur, Grand Croix du Mérite National, Commandeur des Palmes Académiques, Docteur honoris Causa des universités de Colombia et d'Upsal aux Etats Unis.

Il demeure le seul pionnier du nucléaire qui a pu se rendre compte des applications concrètes de ses recherches : du traitement des cancers, à la fourniture de l'énergie pour les satellites ou pour les sondes envoyées vers la lune, Mars ou Vénus.

En 1972 , année de sa retraite, il continu de venir chaque fin de semaine à Pontpoint, dans sa résidence" La Fontaine Saint Pierre " propriété de sa belle famille. Il ne reste pas inactif pour autant, il se rend chaque semaine à l'académie des sciences, dont il est membre depuis 1953, et suit toujours avec interêt les avancées de la science moderne.

Il s’éteint tranquillement en 1992 nous laissant l’image d’un homme calme, simple, généreux toujours au service des autres.

perrin


Sur la photo en haut de Gauche à Droite : Bertrand GOLDSCHMIDT, Pierre BIQUARD, Léon DENIVELLE, Jean LANGEVIN, En Bas : Pierre AUGER,Irène JOLIOT CURIE,Frédérie JOLIOT CURIE,Francis PERRIN et Lew KOVARSKI



Vous êtes ici : Accueil Découvrir Pontpoint Histoire de Pontpoint Un Pionnier Francis Perrin